Atlantis Amerzone et cie Index du Forum
Atlantis Amerzone et cie
Site portant sur les jeux d'aventure sous pc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Les Grandes Enigmes de la Gazette n°17 : Espionnite
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atlantis Amerzone et cie Index du Forum -> Enigmes du Grand Challenge de la Gazette d'AA&Cie: Saison 1
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
reardon
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 18 Sep 2003
Messages: 6305
Localisation: Yonne 89

MessagePosté le: 19 Avr 2006 19:51    Sujet du message: Les Grandes Enigmes de la Gazette n°17 : Espionnite Répondre en citant

Espionnite
Texte et conception Reardon, illustrations Razibus Zouzou

Je posai mon catalogue de jeux et tendis l’oreille. Des pas furtifs s’arrêtèrent devant la porte voisine, celle de l’appartement de Grelot. Je me levai sans bruit et allai me coller à la porte d’entrée. J’entendis qu’on frappait trois coups brefs et deux coups légèrement plus forts. J’étais tendu. Bien qu’elles tentassent de chuchoter sourdement, je reconnus immédiatement la voix de Pomm. Elle devait être avec Nat. Je me précipitai vers Fbc qui avait réussi à caser sa dernière Underwood dans le placard à balais et tenait d’une main assurée l’extrémité de son stéthoscope sur la cloison décorée au salpêtre. Je lui fis le signe convenu ; elle me répondit par un clin d’œil et enclencha le mode enregistrement de son émetteur radio bricolé par ses soins. Je traversai le séjour, ouvris la porte du couloir que j’avais graissée dans l’après-midi, et descendis à vive allure mais sur la pointe des pieds, les escaliers de marbre. Je me glissais dans la rue par la porte du hall juste tirée.

La nuit était froide et le crachin qui continuait de tomber réverbérait les néons du kebab et de la pharmacie d’en face. En dehors d’un chat famélique et borgne lorgnant une poubelle repue, la rue était déserte. Je remontais jusque chez Tiponcho et poussais la porte : la chaleur humide et l’odeur de graille étaient à peine supportables. En sourdine, revenu du paradis des musiciens, Miles Davis ne lâchait plus la coda de Summertimes.

Elles étaient toutes les trois perchées devant le bar. Morphée avait sa jupe fendue, Babou un feutre en cuir qui lui allait comme un gant et Petsi arborait sur le pull rouge moulant prêté par Twinkie, un collier de Jade acheté la veille aux puces. Je ne m’attardais pas sur les formes obusiennes que son wonderbra mettait en valeur, pas plus que sur les bas résille de Morphée dont on apercevait la couture, ni même sur le maquillage provoquant de la somptueuse Babou rehaussé par les créoles qu’elle portait depuis la Saint-Valentin. Un temps pour tout songeai-je en mon for intérieur ; les affaires d’abord.
- Alors, Professeur, du nouveau ? hoqueta Petsi.
- Venez, elles sont arrivées ! assénai-je, laconique.
Les talons aiguilles de Morphée sonnaient sur l’asphalte beaucoup moins discrètement que les charentaises de Babou. Nous franchîmes cependant le hall mais la blonde dut se déchausser afin de ne pas donner l’éveil à Lorearte et à Rockabilly qui avaient aussi loué un studio qu’ils partageaient en tout bien.

L’appartement était silencieux. J’espérais que Fbc ne nous avait pas fait un petit dans le dos. J’avançais silencieusement suivi de mes trois grâces. La lumière filtrait sous la porte du placard. Je fus rassuré. Si Fbc était partie elle aurait sûrement éteint. Elle sursauta quand j’ouvris la porte, jeta un coup d’œil par-dessus mon épaule.
- Y a une de ces fritures, laissa t-elle tomber dès que nous l’eûmes entourée ; je ne sais pas si c’est Grelot qui fait des gambas ou si c’est autre chose. De toute façon, je n’y comprends rien, elles communiquent en langage codé. Tenez. Voilà ce que j’ai pu transcrire.


Cliquez sur le dessin pour saisir la feuille de papier

Je regardais avec stupeur les lettres alignées.
- Laissez-moi voir ça, murmura Morphée. Oh, avec une grille Excellettres, ça doit pas être compliqué.
Deux heures plus tard, on y était encore.
- Il ne reste plus que Kyrandia. Lui seul pourra nous décrypter ça ! déclara Babou en réprimant un bâillement.
Kyrandia, le fakir facto, résidait au bord de l’estuaire. Nous avions eu déjà recours à lui à deux reprises : pour l’affaire Ateni, une sombre histoire de réincarnation où quelques membres de notre société avaient été transformés en animaux et en particulier Ateni en lion, Zak en loup et Guerline en cheval et lors d’une autre enquête qui s’était déroulée pendant l’été indien et que nous avions baptisée le Cas Hibou, tellement elle avait été fascinante pour les souris du groupe d’intervention AAC au point que Manu, l’homme de l’ombre dont personne ne connaissait le visage dissimulé derrière des lunettes, avait dû prendre l’élan par les cornes pour remettre un peu d’ordre, mais ceci est une autre histoire.

Nous nous engouffrâmes donc dans la Dodge rouge de Razi : le musicien parti en tournée en avait laissé les clés à notre portée. La Dodge ne fit pas de caprice malgré le crachin soudain devenu adulte : une lourde pluie n’en finissait plus de tomber et à chaque instant, les essuie-glaces, hurlant de douleur, menaçaient de rendre l’âme.
Le manoir en tôle compacte de Kyrandia se trouvait sur les docks. Le sol gavé d’eau, jonché de papiers gras, de chiffons huileux et de bouteilles en plastique décaties pour avoir trop servi, était strié d’ornières jaunâtres presque aussi profondes qu’une fosse du Pacifique. L’odeur de marée était pestilentielle. Mêmes les prostituées familières du lieu avaient été déboutées par les intempéries, abandonnant les bittes d’amarrage qui tenaient encore en laisse deux cargos défraîchis probablement en partance pour Valparaiso ou Hong-Kong et sur lesquels veillaient ordinairement les grues.
Petsi fut la seule à pouvoir me suivre.
- De toute façon, on reste en contact radio, lui assura Babou après lui avoir fixé un miko sur l’épaule avec du sparadrap. Je reste avec Morphée, mais soyez tranquilles, j’ai toujours une paire de palmes en réserve ! Et si dans 10 minutes on n’a pas de nouvelles, on vous rejoint.

Aux pas de courses, pataugeant et dérapant à chaque instant, nous gagnâmes le manoir putride. La porte était juste poussée, Kyrandia ayant depuis longtemps renoncé à changer la courroie de cuir qui aurait dû la maintenir fermée. Redoublant de vigilance, je tentai de regarder par l’entrebâillement. Je ne distinguai rien. Je me glissai à l’intérieur. Le hall était obscur ; Petsi se collait à moi comme un chewing-gum sous une semelle. Je la sentis brusquement tressaillir.
- Vous avez entendu ? me chuchota-t-elle me gratifiant d’un pincement.
Des gémissements semblaient provenir d’une porte sur la droite. Je sortis mon paquet de Benjon & Eggs, un cadeau de Jade qui remontait à Pâques ou à la Trinité, et lui en proposai une.
- Merci Professeur, me dit-elle, j’ai arrêté à huit ans.
Je m’en collai une dans la commissure et nous nous approchâmes de la porte. A cet instant, une ombre sortit en trombe de la pièce, passa en force en nous bousculant et s’enfuit en direction des quais. Je pensai avoir reconnu Carole Croft, la femme de main de Marie Lou la Marlou, détalant comme un lièvre, mais je ne pouvais être sûr de rien. De toute façon, Morphée et Babou chaussées comme elles étaient ne lui laisseraient aucune chance.
- Vous savez qui c’était ? me demanda Petsi.
Je me contentai d’un mmmhhh ! pour toute réponse tandis que les gémissements reprenaient de plus belle.
- Je crois bien qu’on n’est pas les seuls sur ce coup, laissai-je tomber grand seigneur.
La pièce était sans fenêtre. Une lampe-tempête se balançait révélant un corps inerte ligoté dans un fauteuil de cuir usé. Petsi se précipita.
- C’est Chapajou, elle respire, mais elle est salement arrangée.
Tandis qu’elle se penchait sur la divine Chapa délirante pour tenter de la ranimer, je sortis ma lampe stylo de ma poche revolver et appelai le détective. N’ayant pas de réponse je me mis à fouiller le taudis. C’est complètement involontairement que je découvris le secrétaire à rabat coulissant, sous une chemise sale et un peignoir loqueteux étendus à sécher dans le débarras qui avait dû servir de cabinet de toilettes aux occupants prussiens après la débâcle de 71.
Je relevai le volet : le secrétaire était garni de jeux d’aventure neufs. J’en reconnus quelques-uns pour les avoir déjà vus chez Grelot.


Cliquez sur le secrétaire pour en voir l'intérieur

- Par Sainte Perline, voilà ce que cherchait la petite sœur de Lara, me dis-je personnellement. C’est sûrement là-dedans que se trouve le code. Mais il va falloir être doté d’une sacrée perspicacité pour arriver à quelque chose !


Parviendrez-vous à déchiffrer le mystérieux dialogue transcrit par Fbc ?
J’attends vos réponse en MP avant mercredi prochain, mais ayez pitié de mon téléchargement bas débit.


(La situation décrite dans ce texte est purement fictive même si les pseudonymes sont empruntés à la réalité.)

_________________

Quaere et invenies
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
petsikat
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 07 Nov 2004
Messages: 5022
Localisation: Paris..et ici ;-))

MessagePosté le: 19 Avr 2006 19:55    Sujet du message: Répondre en citant

Waaahou !!.....ça promet ....
(euh...tu veux pas m'aider pour mon prochain scénario murder ?..... Mort de rire Clin d'oeil )


..je lis ça à tête reposée.......fatchh !! quel boulot ! Clin d'oeil


.....humm.... : "chewing gum sous la semelle" Roulement des yeux Roulement des yeux ...bah.......ça colle Roulement des yeux Mort de rire
_________________


Dernière édition par petsikat le 19 Avr 2006 20:02; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM
reardon
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 18 Sep 2003
Messages: 6305
Localisation: Yonne 89

MessagePosté le: 19 Avr 2006 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

tu vois : entre le rose et le noir, je choisis le noir Très content
_________________

Quaere et invenies
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Jade
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 07 Juil 2004
Messages: 5953
Localisation: Ronquières Belgique

MessagePosté le: 19 Avr 2006 20:07    Sujet du message: Répondre en citant

tiens, tu m'étonnes ! Mort de rire Mort de rire
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
razibuszouzou
Modérateur


Inscrit le: 28 Fév 2004
Messages: 5204
Localisation: Villeneuve d'Ascq (Nord)

MessagePosté le: 19 Avr 2006 22:01    Sujet du message: Répondre en citant

reardon a écrit:
tu vois : entre le rose et le noir, je choisis le noir Très content


Et moi le rouge ...


_________________
"Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grelot04
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 04 Sep 2003
Messages: 5695
Localisation: France (AHP)

MessagePosté le: 20 Avr 2006 2:23    Sujet du message: Répondre en citant

Me serais-je encore fourrée dans de sales draps à l'insu de mon plein gré? Neutre
Ambiance glauque à souhait pour nuit d'insomnie Cool
On est loin des petits oeufs de Pâques disséminés par un lapin farceur et pourtant, à première lecture, cette énigme me parait aussi ardue que le fut la recherche des oeufs sus-cités Choqué
Bravo à notre Reardon Malet et à son fidèle Razi Burma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
reardon
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 18 Sep 2003
Messages: 6305
Localisation: Yonne 89

MessagePosté le: 20 Avr 2006 2:39    Sujet du message: Répondre en citant

ben, tu dors pas, recèleuse de bonnes idées et de compliments Très content ah ce bon vieux Bob Mallet Clin d'oeil
_________________

Quaere et invenies
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
morphée
Membre inclassable


Inscrit le: 20 Jan 2004
Messages: 7752
Localisation: Nord de la France

MessagePosté le: 20 Avr 2006 8:14    Sujet du message: Répondre en citant

Chouette énigme, super texte, magnifiques illustrations
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ateni
Fais parti des meubles d'AAetcie!


Inscrit le: 01 Avr 2005
Messages: 3460
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 20 Avr 2006 8:56    Sujet du message: Répondre en citant

morphée a écrit:
Chouette énigme, super texte, magnifiques illustrations


rien à rajouter à ça, bravo Reardon
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fbc
Fais parti des meubles d'AAetcie!


Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 2556
Localisation: Paris 13

MessagePosté le: 20 Avr 2006 8:58    Sujet du message: Répondre en citant

Beau boulot ! Une ambiance digne des meilleurs auteurs de "Série noire" des années 50
Mais quand même .... durdure ton énigme.

Je me rappelle avoir tapé une thèse pour un copain sur une Underwood, c'était pas du gâteau
_________________
Mamie qui vous veut du bien!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fbc
Fais parti des meubles d'AAetcie!


Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 2556
Localisation: Paris 13

MessagePosté le: 20 Avr 2006 9:23    Sujet du message: Re: Les Grandes Enigmes de la Gazette n°17 : Espionnite Répondre en citant

reardon a écrit:
mais ayez pitié de mon téléchargement bas débit


Qu'est-ce que tu veux dire, Reardon ?
Pas de textes à rallonges, pas d'images pleines de couleurs, pas d'animations ?
_________________
Mamie qui vous veut du bien!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
reardon
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 18 Sep 2003
Messages: 6305
Localisation: Yonne 89

MessagePosté le: 20 Avr 2006 9:58    Sujet du message: Répondre en citant

évidemment Fbc, à éviter, chargement généralement trop long au point que je ne visionne plus les liens pour les autres énigmes. essaye de te replonger au moyen age avant que tu aies eu l'adsl et tu sauras ce que je souffre dans mon moi intime Mort de rire Mort de rire l'adsl ici c'est pour demain peut être avant la fin de l'année peut être au début de 2007 (à moins que ce ne soit que promesses électorales Mort de rire )
_________________

Quaere et invenies
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
lorearte
Fais parti des meubles d'AAetcie!


Inscrit le: 19 Sep 2003
Messages: 3506
Localisation: Pays Basque

MessagePosté le: 20 Avr 2006 9:59    Sujet du message: Re: Les Grandes Enigmes de la Gazette n°17 : Espionnite Répondre en citant

fbc a écrit:
reardon a écrit:
mais ayez pitié de mon téléchargement bas débit


Qu'est-ce que tu veux dire, Reardon ?
Pas de textes à rallonges, pas d'images pleines de couleurs, pas d'animations ?


C'est sans doute ça ! Mort de rire et ça m'arrange ! Mort de rire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
razibuszouzou
Modérateur


Inscrit le: 28 Fév 2004
Messages: 5204
Localisation: Villeneuve d'Ascq (Nord)

MessagePosté le: 20 Avr 2006 10:00    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous souhaitez faire une animation ou une grande image, je propose que vous répondiez d'abord de façon simple à Reardon. Une fois que vous aurez son feu vert, je veux bien recueillir vos réponses plus élaborées. Je les lui montrerai en une seule fois mardi soir, pour qu'il distribue les bonus.
_________________
"Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux..."


Dernière édition par razibuszouzou le 20 Avr 2006 10:03; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
reardon
Meuble AAetcie à vénérer!...


Inscrit le: 18 Sep 2003
Messages: 6305
Localisation: Yonne 89

MessagePosté le: 20 Avr 2006 10:02    Sujet du message: Répondre en citant

je n'osais pas le proposer. merci razi
_________________

Quaere et invenies
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atlantis Amerzone et cie Index du Forum -> Enigmes du Grand Challenge de la Gazette d'AA&Cie: Saison 1 Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com